COLLECTIF DU CHÊNE-VERT

CCV CCV

Un arboretum, une tempête, des internautes...

Récits d'une découverte

Quand les membres du CCV découvraient l'Arboretum


Le sommet de Chabanais - Françoise, Oise, 16/01/2001

C'est peut-être un peu du "réchauffé", mais j'ai envie quand même d'essayer de vous expliquer ce que j'ai ressenti pendant ces quelques jours ; j'avais commencé un premier récit, mais il ressemblait trop à un "programme" : heures d'arrivée, menus, détails en tous genres ........ bien sûr, les détails ont leur importance, car pleins de petits détails mis bout à bout, ça crée une ambiance, un climat ; et c'est ce climat que j'aimerais pouvoir rendre, mais je ne suis pas sûre d'y parvenir, les mots m'échappent. Alors, je vous livre en vrac : chaleur, amitié, compagnons de tous horizons œuvrant ensemble pour un but commun, les conjoints, les conjointes, les enfants, on dirait une famille ....Et la famille de Jean-Louis, ses sœurs, son beau-frère (ce Monsieur qui dessine si bien), des gens très sympathiques ... l'Arboretum, ce maho-berberis étonnant, les branches du saule tortueux, dont je reste persuadée que je l'aurais moins remarqué s'il avait eu ses feuilles... les hamamélis, les chèvrefeuilles en arbustes, si odorants, le sentier au serpolet (j'imagine ...), la Vienne, toutes ces plantes , ces arbres et ces arbustes que j'aime, d'instinct.
Et que dire de Jean-Louis et Marie-France qui voient 20 personnes envahir les 2 gîtes et leur maison, et qui ont l'air de trouver ça naturel ! que dire de Jean-Louis qui a répondu à nos questions lors de notre première visite guidée, comme il a sûrement répondu des centaines de fois : comme si c'était la 1ère fois, avec enthousiasme, volonté d'apprendre aux autres, passion quoi .......... grâce à lui, le monde merveilleux de la botanique entrouve ses portes, et je mesure là, sur le seuil, l'immensité de mon ignorance : ce n'est pas nouveau comme idée, mais elle s'impose tant ! j'ai envie d'apprendre, mais je ne retiens pas grand-chose ; peut-être en suis-je au stade "bébé" : toucher, sentir, regarder, l'instinct ..... bientôt, je grandirai ... Ce fut un séjour très riche, je n'avais plus connu de telles réunions depuis le lycée, et encore, c'était pour des exposés, des devoirs ... là, c'était une assemblée de personnes d'âges différents, de situations différentes qui s'unissent pour un amour commun : la Nature ..........
Quelle belle fin d'année et quel beau début de siècle : il n'y a pas eu de feu d'artifice (si ! le lendemain !!), de danses et de bals, ni de cotillons, mais une idée commune, flottant dans la nuit, alors que fatigués, mais heureux, nous écoutions Olivier jouer de la cornemuse.......
Tout fut super, et Jean-Louis, ne t'en fais pas si tu n'as pas eu le temps de mettre l'eau chaude dans notre gîte, car sinon, comment aurais-je pu avoir cette conversation avec Nicotine dans ta salle de bains ??
PS : nous arrivâmes à 3 et par un prompt renfort, nous repartîmes à 15 ... (pardon, François, je copie ..) : si quelqu'un réussit à repartir de l'Arboretum les mains vides ... ben moi y'en a pas comprendre ......
Retour en haut de page